Rôle du Comité

À la lumière de leurs perspectives et de leurs champs d’expertise variés, les membres du comité favorisent l’implantation réussie de l’étude en donnant de la rétroaction à l’équipe de recherche. Ils aident aussi à l’interprétation et la diffusion des résultats, notamment par l’élaboration de recommandations qui définissent des politiques et programmes ajustés aux besoins de la population étudiante LGBTQ2S+.

Les organisations membres du comité consultatif

Les membres du Comité consultatif



Centre canadien pour la diversité des genres et de la sexualité

Jeremy Dias 
(iel)
Membre, Comité consultatif
unnamedL’approche du Centre canadien pour la diversité des genres et de la sexualité est axée sur la promotion intersectionnelle de la diversité : l’identité de genre, l’expression de genre et toutes les formes d’orientation romantique ou sexuelle. Cette promotion se fait au niveau national, au sein des services d’éducation et de santé ainsi que par la défense des droits. Nos ressources et nos programmes peuvent être utilisés pour favoriser l’épanouissement des minorités sexuelles et de genre ainsi que pour donner des outils à des groupes plus larges afin de créer des alliances et jouer un rôle d’allié(e).

«C’est un plaisir pour moi de prendre part à ce projet. Lorsque j’étudiais à l’université, j’ai été victime d’attaque deux fois parce que l’on m’identifiait comme personne gaie. Le manque de soutien, de ressources et d’outils de mon université m’a causé une grande déception et j’espère que ce projet permettra de créer des espaces d’apprentissage sécuritaires ».

Fédération canadienne des étudiantes et étudiants
Trina
James (elle)
Trésorière
rgb_trina_-4271070078-1543524699735.jpgLa Fédération canadienne des étudiants et étudiantes est une organisation à but non lucratif qui représente plus de 500 000 étudiant(e)s à travers le pays, mettant de l’avant une parole libérée pour faire le plaidoyer des divers besoins des étudiant(e)s.

« En tant que femme de couleur queer, je crois qu’il est important de faire le plaidoyer pour obtenir des ressources de soutien pour les personnes LGBTQ2S+ sur les campus. Ces ressources doivent être spécifiques et intégrées à tous les aspects de la vie sur les campus».

Egale
Lee Cameron
(iel; elle)
Agente de recherche
leeheadshot (2)Egale Canada Human Rights Trust (Egale) est la seule organisation caritative canadienne travaillant à l’amélioration, d’une part, de la qualité de vie des personnes LGBTQI2S au Canada et, d’autre part, de la réponse internationale aux questions LGBTQI2S.

« Les étudiants queer et trans qui s’organisent entre eux transforment les systèmes et changent le monde! Je suis excitée à l’idée d’un projet dédié à l'amélioration des expériences postsecondaires des étudiants LGBTQI2S qui tient compte des identités intersectionnelles afin que les étudiants et les mouvements qu'ils construisent puissent prospérer. »

LGBT Youth Line
Berkha Gupta (iel)
Direction exécutive
IMG-20180322-WA0001LGBT Youth Line est une organisation 2SLGBTQ dirigée par des jeunes, qui valorise et appuie les expériences des jeunes à travers l’Ontario. L’organisme remplit sa mission en offrant du soutien par les pairs anonyme, un service de référence et de formation, ainsi que des ressources permettant aux jeunes de faire des choix éclairés.

« J’attends avec impatience les récits des expériences des personnes étudiantes ainsi que l’accès à plus de recherche approfondie sur les identités intersectionnelles pour que nous puissions continuer à créer davantage d’environnements positifs pour les jeunes 2SLGBTQ ».

Ontario Committee on Student Affairs (OCSA)
Nona Robinson (elle)
Vice-présidente associée, Université Trent
nona-2017.jpgL’OCSA est composé des administrateur(trice)s responsables, dans chaque université ontarienne, des questions étudiantes, de l’expérience étudiante et de la majorité des services et programmes de soutien à la population étudiante. L’OCSA fournit un forum permettant d’échanger de l’information et de discuter des politiques et pratiques émergentes quant aux questions étudiantes auxquelles les universités de l’Ontario font face.

 « Soutenir les personnes LGBTQ est un aspect important des services étudiants, en s’assurant que les services sont en place, mais aussi en identifiant les barrières à l’inclusion. Des questions et des préoccupations extérieures à l’université (ex. l’homophobie dans la communauté, les dynamiques familiales) affectent aussi les personnes LGBTQ qui étudient à l’université. Cette enquête aidera les membres du OCSA à mieux comprendre ce qui doit être fait pour assurer le succès des membres LGBTQ de la population étudiante ».

Ontario Undergraduate Student Alliance (en anglais seulement)
Britney De Costa (elle)
Analyste de la recherche et des politiques
img_1018-2-1OUSA représente les intérêts de plus de 150 000 étudiants au premier cycle et aux cycles supérieurs, issus de 8 associations étudiantes à travers l'Ontario. Notre plaidoyer envers le gouvernement provincial passe par la formulation de recommandations de politiques concrètes, axées sur les étudiants et basées sur les données probantes.

 «Il existe actuellement un manque de preuves scientifiques pour informer l'élaboration de politiques et de services utiles pour soutenir la population étudiante LGBTQ2S + présente sur les campus de la province. Les résultats de ce projet nous aideront à mieux comprendre les expériences vécues et les ressources disponibles pour la population étudiante LGBTQ2S + afin d’améliorer l'accès et la sécurité dans l'enseignement postsecondaire».

Université de Toronto
David Pereira
(il)
Responsable Diversité sexuelle et de genre
DPereira_PridePub2018(2)David est heureux de faire partie du comité consultatif de ce projet. Outre son rôle au sein du bureau de la diversité sexuelle et de genre, David est instructeur au programme d'études sur la diversité sexuelle de l'Université de Toronto, où il enseigne aux jeunes queer dans des contextes pédagogiques formels, non formels et informels. http://sgdo.utoronto.ca/

« J’espère que ce projet mettra en lumière les diverses expériences des jeunes queer, surtout celles des jeunes queer de couleur ou marginalisé(e)s, pour sensibiliser sur le travail qu’il reste à faire sur les campus à travers l’Ontario concernant l’inclusion des personnes LGBTQ+ ».

Université de Toronto
Allison Burgess
(elle)
Responsable Diversité sexuelle et de genre
– Actuellement en congé –  2016-06-21-Allison-Burgess photo by Romi Levine
Le Bureau de la diversité sexuelle et de genre de l’Université de Toronto développe des partenariats pour mettre en place, au sein de l’université, des communautés de soutien au niveau du travail et des études. Il accomplit cette mission en travaillant pour l’équité et en s’opposant à la discrimination. Le Bureau offre un service innovateur d’éducation, de programmes, de ressources et de plaidoyer concernant la diversité sexuelle et de genre pour la communauté étudiante, le personnel de soutien et le personnel enseignant à travers les trois campus de l’université.

« Il s’agit d’un projet important qui fait une réflexion en profondeur sur la complexité et l’intersectionnalité du bien-être des membres LGBTQ+ de la population étudiante dans les universités d’Ontario. Je suis heureuse de participer à un projet qui prend en compte leur capacité de s’épanouir en poursuivant des études supérieures ».

Université de Guelph
Jarred Sanchez-Cacnio
(iel)
Conseiller·ère en matière de diversité sexuelle et de genre
SE-7323 (1)Le rôle de Jarred à l'Université de Guelph est axé sur le succès des étudiants LGBTQ2IA+ et sur le fait de préconiser des politiques et des pratiques éclairées et inclusives pour les étudiants queer et trans de l’université.

« Il me tarde que l’on effectue l’examen critique des expériences des étudiants queers et trans en Ontario, en particulier celles des étudiants racisés et non binaires. Ce projet est particulièrement excitant car il offre une occasion de réformer les pratiques institutionnelles et systémiques et de démanteler les obstacles à la réussite des élèves LGBTQ2IA+. »